Quitter Lyon, et monter son projet, à deux !

« On the road again »… Oui, des routes, Céline en a sillonné un paquet. Représentante en produits chimiques, Céline se partage entre Lyon et son secteur de chalandise. Puis un jour, elle découvre la randonnée avec des ânes, et revient dans sa Bourgogne natale pour construire son projet professionnel…

Du bassin minier,... à Lyon

" Oh c'était une des périodes les plus importantes de ma vie ! Elle jouera beaucoup sur ma reconversion professionnelle ! ", enthousiaste et nostalgique, Céline est dithyrambique lorsqu'il s'agit de parler de son bassin minier natal. Née et élevée à Montceau-les-Mines, Céline baigne depuis toute petite dans la culture ouvrière, née d'un père mâconnais et d'une mère montceliérenne. " Cette période était vraiment super ! Le milieu ouvrier du bassin minier est très communiquant et solidaire. C'était extrêmement enrichissant pour moi ".
Céline se tourne rapidement vers l'univers de la chimie et des laboratoires. Elle suit au Creusot des études de mesure chimique. Puis, elle part à Lyon se spécialiser en Technique de Commercialisation. " Je ne me voyais absolument pas finir ma vie enfermée dans un laboratoire ! Tech de Co me permettait de sortir de cet univers pour aller sur les routes ". Des routes, Céline en sillonné. Représentante commerciale pour des produits chimiques, Céline passe 6 ans à Paris et démarche le nord de la France, avant d'être mutée sur Lyon, où on lui confie le secteur sud-est à démarcher.

Un jour l'entreprise ferme, et Céline est licenciée... Une tuile ? Pas vraiment. Plutôt une opportunité pour rebondir vers des projets plus personnels. " Vivre a Lyon était chouette ! Et à 20 ans surtout. Mais après quelques années j'en avais fait le tour, et passer mon temps sur les routes... On commençait à vouloir fonder une famille mais pas en agglomération... Ce licenciement était finalement une aubaine."
D'autant plus que Céline avait découvert une nouvelle passion : la randonnée avec des ânes, lors d'échappées en Isère et Haute Savoie... Et pourquoi pas elle ?

Une nouvelle vie, dans sa Bourgogne du Sud natale

Céline a beaucoup bougé, certes, mais elle choisit finalement de retourner là où elle s'est sentie le mieux : dans sa Bourgogne du Sud natale. Elle commence à développer son activité de randonnée avec des ânes, à Toulon sur Arroux, jusqu'à ce que Sandy, son mari, trouve une ferme dans le Brionnais, dans le village de Melay... "un rêve de petite fille ! Avoir une ferme ! ". Céline et Sandy y développent leur activité de randonnées avec des ânes et d'agriculteurs biologiques (fruits, légumes).

Le Brionnais ? Fabuleux pour ce type d'activité : les paysages, la morphologie du terrain... idéal pour construire leurs circuits. Ils ont rapidement tissé les liens professionnels et bâti un réseau touristique. Leurs enfants ? " Ils sont campagnards et fiers de l'être ! Ils voient leurs cousins qui habitent le centre ville de Lyon. Ici, ils sont au grand air, avec de l'espace. Et à l'école, ils sont dans petites classes, et se connaissent tous depuis la maternelle. Cela crée beaucoup de liens, et une bonne ambiance pour leur stabilité. ".
Havre de paix et tranquillité, Céline, Sandy et leurs enfants l'on trouvé à Melay... Et la dynamique lyonnaise ne leur manque pas ? " Vous rigolez ? Ici c'est incroyable !" s'exclame Céline. La vie culturelle est partout ! Le réseau associatif n'arrête pas de bouger ! Tous les week-ends, il y a toujours quelque chose à faire. Et si on souhaite aller en ville, on a Roanne, Lyon,... c'est à côté ! Royal !".

Le charolais-brionnais est candidat
au patrimoine mondial de l'unesco

je donne mon soutien
déjà
11 572

www.charolais-brionnais.fr

Retrouvez-nous sur

Pour en savoir plus sur le Pays Charolais-Brionnais, rendez-vous sur le site officiel de l'institution

Charolais-Brionnais Bourgogne Sud-Activ Chambre de commerce et d'industrie de saône-et-loire
L'Europe s'engage en Bourgogne L'Europe L'Europe République Française Bourgogne - Conseil régional CG 71